La géophysique de sub-surface à l’honneur à Bordeaux

  • 14/09/2021

Avec plus de 400 participants en provenance de 38 pays et 25 exposants, le congrès annuel de la géophysique de subsurface (Near Surface Geosciences,) NSG 2021, sous les auspices de l’EAGE, a eu lieu du 30 août au 2 septembre au Palais des Congrès de Bordeaux. Cet événement a été un véritable succès, d’autant plus que, pour la 1ère fois, le congrès s’est tenu sous format hybride avec environ 150 participants en visioconférence et plus de 250 présents.

Après la séance d’ouverture suivie d’une table ronde dédiée au rôle que joue et jouera la géophysique de sub-surface dans le cadre de la transition énergétique, les participants se sont répartis selon les thématiques de trois conférences tenues en parallèle : la conférence plénière consacrée à la reconnaissance de subsurface, la conférence dédiée à l’hydrogéophysique et celle dédiée aux infrastructures. Les sessions « poster » étaient organisées, à proximité des exposants.

Au-delà de la qualité des exposés portant sur le développement de nouveaux capteurs, des mesures aéroportées ou par drones et en laboratoire, des modélisations etc., il faut noter l’importance accordée, dans l’exploitation des données géophysiques, à l’utilisation des méthodes de classification, de fusion de données et d’intelligence artificielle. Il ne faut pas oublier, ce qui est peut-être le plus important lors d’un congrès, les échanges ; comme par exemple entre agronomes et géophysiciens à propos des interactions plantes et sols.

Ces rencontres, ayant eu lieu en présentiel, ont été réellement constructives, productives et surtout bienvenues et appréciées après la période en « distanciel » de ces deux dernières années.

Cet événement s’est clôturé mercredi 1er septembre. Une visite « vin et terroir » dans le St Emilionnais » a prolongé les possibilités d’échanges et de découvertes viticoles et vinicoles, pour ceux qui ont pu y participer.

Colette Sirieix I2M, Université de Bordeaux

Subsurface_1
Subsurface_2
Subsurface_3