Louise Le Barbenchon, primée au concours CNRS "La preuve par l'image"

  • 07/07/2022

Un os de seiche ramassé sur une plage de l’Ile de Ré a été observé à l’aide d’un microscope électronique à balayage afin de mettre en évidence la topographie à sa surface. L’os se révèle être organisé en strates, déjà visibles à l’oeil nu pour les fins observateurs, supportées par des colonnes. Cette structure poreuse permet à la seiche de modifier sa flottabilité en faisant varier la pression du gaz à l’intérieur. L’os de seiche se révèle léger, rigide et tolérant aux dommages malgré un comportement fragile. Il pourrait ainsi constituer une inspiration idéale dans le domaine de la mécanique des matériaux pour le développement de mousses céramiques, aujourd’hui envisagées pour un grand nombre d’applications industrielles (ingénierie tissulaire, stockage énergétique, filtration, protection aux impacts, …). 

Os de seiche

Bibliothèque biologique ou un autre regard sur un os de seiche

Contact

Louise Le Barbenchon
CR CNRS